AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Fermé

Partagez | 
 

 ∮ Anémone - A black rose in one fields stained with blood [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anémone Atzis
Administratrice - Princesse de la cité
avatar
⊱ Parchemins : 138
⊱ Localisation : Au palais de mon père

MessageSujet: ∮ Anémone - A black rose in one fields stained with blood [Terminée]   Jeu 10 Déc - 20:09




Anémone Atzis


feat. Angélina Jolie


Identité




Race: Rasetsu.
Age: 67 ans.
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle.
Situation familiale: Il semblerait que le roi et la reine n'aient voulu avoir qu'un enfant. Même si ce dernier n'est autre qu'une fille. Mais peu importe, cela suffit amplement à ma mère. D'un point de vue sentimental, je suis loin d'être une conquérante. Si certaines femmes prennent un malin plaisir à se constituer un tableau de chasse, je trouve cela bien futile et sans intérêt. Je suis ce qu'on peut dire "célibataire". Mais mon cœur est pris d'assaut, depuis quelques temps, par ce sentiment d'amour. Personne ne le sait. Pas même l'homme que je désire.
Lieu de vie: En tant que princesse, ma place est de vivre au sein de la cité. Logeant à l'est dans le palais, il est rare de me voir dans les rues. À mon triste regret.
Groupe d'appartenance: Elite.
Fonction ou métier: Princesse de la cité.
Possédez-vous un humain ? Non, pas pour le moment. Mais qui sait, peut-être plus tard ?

Physique: Une silhouette élancée comme la mère, un regard perçant comme le paternel. De grands cheveux bouclés tantôt noirs comme les jais, tantôt bruns. Je suis une femme aux yeux bleus d'apparence ordinaire. J'ai pour habitude d'attacher mes longs cheveux par une barrette en laurier or quand ils ne sont pas libérés et victimes des caprices du vent. J'ai gardé ma peau d'enfant. Une peau laiteuse, douce, chaude et légèrement pâle. Si je suis fine, ne croyez pas pour autant que je suis faible. Je suis bien consciente que comparer à des femmes de mon espèce, bien plus vieille et plus sage, ma corpulence est nettement moins marquée. Bien que j'aimerais être une de ces femmes aux allures masculines, mon corps est souvent recouvert d'une robe. Les bijoux; bracelets, pendentifs, boucles d'oreilles et autres babioles similaires accompagnent ce tissu volatile et léger. Je prends, ainsi, l'apparence que ma mère a toujours souhaité: celle d'une femme coquette et soignée.

Personnalité


Se présenter n’est pas la chose la plus facile. Même pour une immortelle. Mais si cela doit être fait, qu’il en soit ainsi. Il est dur de me discerner. D’après mère, je suis comme la lune : changeante et me décline en plusieurs facettes. Bien entendu, pour elle, c’est ce que je suis et cela paraît simple et clair. Nous avons pour habitude de nous disputer car je ne partage pas les mêmes opinions de madame la reine. Chose qui ne lui plaît guère. Surtout quand le roi rapplique et encourage mes propos…
Mais oubliez ce que je viens de dire et laissez-moi me présenter telle que je suis et telle que je me perçois. Même si je suis jeune dans ma longue vie d’immortelle, je reste néanmoins une personne mature, un adulte et donc une personne apte à tenir un discours.

Comme tout être en cette vie, je possède mes qualités et défauts. D’une femme froide, calme, rancunière et curieuse, je peux passer à une dame déterminée, entreprenante et franche. Autant dire que ces mots ne suffisent pas pour faire un portrait de ma personnalité.

Être la descendance de l’homme qui a réussi à redonner la puissance à son peuple n’est pas de tout repos. Certes, je peux jouir d’une grande richesse et d’un confort que nulle autre personne ne peut connaitre. Mais c’est aussi être confronté à de nombreuses responsabilités.
De nature calme, j’observe beaucoup. J’étudie chaque parole et chaque geste qui sont faits avant d’entreprendre une action ou un dialogue. Toutes réponses ont une répercussion sur ce qui va arriver. Et quand vous êtes dans la royauté, les conséquences peuvent être encore plus fortes. Vaut mieux donc tourner deux fois sa langue dans sa bouche avant de répondre.  

J’aime m’investir dans les affaires de la cité. Et il n’est pas rare de me voir aux côtés de mon père quand celui-ci a besoin de conseil. Je prends donc mon rang de fille de roi très à cœur. Mais être derrière le front commence à m’ennuyer sérieusement. J’aimerais pouvoir faire des va-et-vient dans la cité et découvrir davantage le monde extérieur que mon peuple a si longuement côtoyé. Néanmoins, mère refuse. Elle estime qu’il n’y a rien à découvrir mise à part des hectares de verdure et de puériles créatures. Très curieuse et ayant soif de savoir, depuis mon enfance je cherche à entendre ce que mes parents, et autres rasetsus anciens, ont vécu par le passé afin de mieux comprendre mes origines. Mais le silence est ma seule réponse depuis toutes ces années. Une réponse qui me laisse facilement imaginer la souffrance qu’ils ont connu durant tous ses siècles de survie.

Comme dis plus haut, j’ai l’apparence d’une femme froide et sévère. Cependant, ce que vous ne savez pas c’est que je suis, tout comme mon père, rancunière. J’ai horreur que l’on se moque de moi ou que l’on me trompe. Par tous les moyens, je saurais me venger. Ne vous avisez donc pas de me décevoir. Je suis non seulement colérique et farouche, mais il m’arrive d’être parfois susceptible. Un mot de travers, et me voilà à me mettre à vous grogner dessus, tel un cowolum, ma façon de penser que tout le monde connait depuis le temps. Fière, je ne m’abaisserai jamais face à quiconque même si j’ai tort. Solidaire, il est important de soutenir la gent féminine dans ce monde machiste. Les femmes au pouvoir sont rares et je me dois de soutenir celles qui m’ont élevé.

Ceux qui ne m'apprécient pas, je m'en contre-fiche, je ne suis pas là pour plaire et je ne changerai pas pour le plaisir des autres. Je suis bien consciente que nombreuses sont les personnes qui jettent des injures sur mon nom, qu’elles soient rasetsus ou humains. Quoi ? Vous êtes surpris de savoir que des membres de ma propre espèce me critiquent ou me menacent ? Eh bien voilà, vous le savez maintenant. Si ces rasetsus ne m’apprécient guère, c’est réciproque. En grande majorité, ce sont des rasetsus traditionalistes. Vous savez, ces immortels qui se vantent d’avoir chassé un humain et qui prennent un grand plaisir à raconter tous les détails de la chasse, passant de l’étape de la traque au moment où il s’empare de la vie du mortel avec délectation en prenant le soin de laisser la peur s’emparer de ses entrailles. Aujourd’hui, j’estime qu’il est grand temps que notre peuple évolue. Les humains sont indispensables à notre survie et nous ne sommes plus au temps des mages. Le peuple rasetsunien est de nouveau civilisé et devrait être capable de vivre dans les lois modernes où le rasetsu se contenterait uniquement de sang.
« Stupidité, Naïveté, Faiblesse ». Trois mots qui me reviennent quand les miens, et plus particulièrement les anciens, entendent lesdits. Rares sont ceux qui partagent ma pensée. Le fossé qu’il y a entre les Anciens et les Enfants de la nouvelle ère est profond. Profond à un tel point qu’il arrive qu’ils s’entretuent entre eux. Cela m’attriste, énormément. Par le passé mon peuple fut divisé, aujourd’hui il l’est toujours. Mais quoiqu’il en coûte, je défendrais cette pensée même si je dois me mettre à dos la moitié de la cité.

Je suis une femme qui sait ce qu’elle veut, avec un caractère bien forgé mais qui s’avère perdue sentimentalement. Partagée entre le dégoût et le désir, je ne sais quoi penser de cet homme. Il est sauvage, limite animale, et est la figure même du rasetsu traditionaliste. Et pourtant, il sait être un homme délicat et charmant à la fois. Il n’est pas le premier à me faire la cour. Toutefois, pour la première fois, je sens qu’il a réussi à éveiller un sentiment que je n’avais guère connu autrefois.
Il le sait. Ô oui qu’il le sait et c’est pour cela qu’il continue à me tourmenter. Mais femme fière que je suis, je ne lui donne point raison. Pas aussi facilement. S’il est celui qui dirige les traqueurs, je reste la fille du roi, la descendante même d’Arkos. « Il faudra bien plus que de simples compliments ou gestes attentionnés pour faire de moi ta femme, Arnarok. »


Histoire


« C’est une fille, ma reine ! »

Alors que la servante tenait le nouveau-né dans les bras, quelque chose n’allait pas. Le bébé ne respirait pas. La servante regardait la reine épuisée, avec une sombre lueur de tristesse. C’était dans une pièce silencieuse qu’un homme à forte stature entra. Le regard du roi passa de sa femme exténuée à l’enfant sans vie. Sans hésitation, il se dirigea vers la servante et prit dans ses mains gigantesques le petit-être et le porta à son visage pour l'observer. La reine observa son époux les larmes aux yeux. Elle qui avait promis au roi d’avoir une descendance, elle qui avait rêvé de pouvoir offrir au moins une fois du bonheur à cet homme qui l’a, non seulement, sauvé mais aussi tant chéri. Elle venait à l’instant de le décevoir.

« Anémone… Tu es ma fille, une battante. »

Quelques secondes après, suite aux paroles du roi, la petite fille se mit à gesticuler puis à pleurer.
L’enfant était en vie. Le roi éclata d'un puissant rire et retourna vers son épouse, heureuse et soulagée de voir l’enfant qu’elle a portée pendant neuf mois vivant.
La nouvelle de l’arrivée de la princesse se répandit rapidement dans le palais puis dans la cité.


Anémone fut l’un des premiers enfants de cette nouvelle ère.
Elle grandit au sein du palais, vacant entre son éducation, assurée par une mère stricte, et ses occupations préférées qui étaient d’espionner les grands lors des réunions dans la Grande Salle. La princesse ne fut pas une enfant simple à éduquer. Têtue comme son père, elle ne menait pas la vie facile aussi bien à sa mère qu’aux servantes. Et elle avait le don de se mettre dans de drôles situations. Chose qui ne facilita pas la tâche à la reine.
La seule personne qui semblait avoir un impact positif sur la princesse était la dirigeante du Sud, Onyx. Pourtant rien ne les liait. Mais Anémone l’appréciait beaucoup pour sa délicatesse mais aussi pour être ce que sa mère n’était pas.

À l’âge de ses 10 ans, sa mère s’absentait régulièrement pour diverses raisons, tantôt quelques heures, tantôt plusieurs jours. Ainsi, elle laissa Anémone aux mains des servantes. Mais la reine était consciente qu’elles ne pourraient pas surveiller sa fille à elles seules. Il fallait que ça soit une personne délicate mais qui saurait gérer les caprices de la princesse. Onyx était la femme idéale.
Anémone s’était rapidement prise d’affection pour cette femme aux cheveux rouges. Délicate, elle lui apprenait toutes les choses de la vie en s’amusant. Ouverte, elle répondait à toutes les questions de la princesse et l’emmenait de temps à autre se promener aux alentours du palais dans la cité, bien entendu accompagnées de gardes. Chose que ne faisait guère la reine.

Si jusque-là, l’éducation se résumait à savoir bien se tenir (formes de politesse, savoir lire et écrire…), à l’âge de ses 17 ans, elle devint tout autre chose.
Avec le temps, le corps change et la petite fille turbulente qu’était la princesse se transforma en une jeune femme à l’apparence soignée et mature. Le regard des hommes changea et vint avec les premiers prétendants. Bien sûr, fidèle à elle-même, la princesse ne laissa raison à aucun de ses messieurs et les laissa partir la tête baissée avec leur fierté touchée.

Les activités changèrent elles aussi.
Anémone apprit aux côtés de son père, cette fois-ci, qu’était-ce d’être un souverain. Alors que le roi était assis sur son trône à écouter les citoyens réclamant la bénédiction ou des conseils du roi, Anémone, dans un coin de la Grande Salle, observa, écouta et assimila chaque réponse. Elle retint qu’il est important d’être à l’écoute de son peuple. Mais là où l’opinion divergea, c’est que la princesse estime que les humains ont tout autant droit au dialogue. Ce que le roi n’accepta guère. Pour lui, ils ne sont que des esclaves. Ni plus, ni moins. Malgré ce point de vue différent, le père et la fille garde un lien très fort, bien plus fort que celui qui la lie à la reine.

Au fil des années, l’opinion de la princesse au sujet des humains se diffusa dans la cité. Si au début, cela paraissait inaperçu, à l’heure actuelle, les traditionalistes extrémistes semblent ne pas croire en les capacités de la princesse. Pour eux, elle déshonore leur race qui autrefois le fût déjà et pensent qu’elle pourrait causer la perte de leur royaume. Anémone étant le genre de femme avec un tempérament de feu, elle refuse de se laisser insulter par ces « grandes gueules » et continue de crier haut et fort sa pensée, tout en l’assumant fièrement par des actions concrètes.

Conscients de la tension qui règne entre leur fille et certains citoyens, le roi et la reine prirent la décision de lui interdire toutes sorties dans la cité sans être accompagnée par des soldats. Et rares furent ses promenades. Ils connaissent bien leurs confrères et savent qu’ils n’hésiteraient pas à s’en prendre à la princesse même si elle est la descendante directe de celui qui les a sauvé. Maintenant qu’ils ont retrouvé du confort, beaucoup seraient prêts à tuer leurs propres cousins pour le préserver. Surtout qu’ils dominent de nouveau ses terres face à la race humaine. Une raison de plus qui justifie que le roi ait imposé de nouvelles lois.
Néanmoins, encore une fois, la princesse n’approuve pas la décision de ses progéniteurs. Bien que le danger soit réel, elle préfère arpenter les rues seule, tout en prenant le soin de cacher son identité et que personne du palais ne soit aux nouvelles de ses petites promenades furtives.


Voilà l’histoire d’une princesse, d’une rose noir en cage, d’une dame qui a encore beaucoup de choses à apprendre et qui souhaiterait qu’on la regarde comme une femme à part entière et non comme la descendante d’Arkos. Elle est simple voire même banale, mais que dire de plus quand vous êtes prisonnière dans une prison dorée ?

Qui se cache derrière l'écran ?



Prénom et/ou Pseudonyme sur les autres sites: Dans le monde virtuel, je suis principalement sous le nom de Devil.. Sinon vous pouvez m'appeler Elodie.
Age: 18 ans
Présence: Régulière. Je pars sur le principe de me connecter tous les jours.
Comment avez-vous connu ce forum: Hum... C'est simple. Il vient de ma caboche.
Quelque chose à dire ?: Nada, mise à part que je souhaite la bienvenue à tous ceux qui viendront nous rejoindre !  :102:



Seditious Hunting soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif


_________________
Daughter of the lord
A black rose in one fields stained with blood


Dernière édition par Anémone Atzis le Ven 25 Déc - 15:37, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnarok Larzak
Administrateur - Chef des traqueurs
avatar
⊱ Parchemins : 79
⊱ Localisation : Vagabond.

MessageSujet: Re: ∮ Anémone - A black rose in one fields stained with blood [Terminée]   Dim 13 Déc - 18:37
Après un grand sourire d'Anémone pour me demander quelque chose..



Je recule ton délai pour rendre ta fiche au 27 décembre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anémone Atzis
Administratrice - Princesse de la cité
avatar
⊱ Parchemins : 138
⊱ Localisation : Au palais de mon père

MessageSujet: Re: ∮ Anémone - A black rose in one fields stained with blood [Terminée]   Dim 13 Déc - 18:40
Merci très cher Arnarok ! :003:

_________________
Daughter of the lord
A black rose in one fields stained with blood
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnarok Larzak
Administrateur - Chef des traqueurs
avatar
⊱ Parchemins : 79
⊱ Localisation : Vagabond.

MessageSujet: Re: ∮ Anémone - A black rose in one fields stained with blood [Terminée]   Sam 26 Déc - 17:16
C'est avec plaisir que j'accepte votre fiche ma chère Anémone. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anémone Atzis
Administratrice - Princesse de la cité
avatar
⊱ Parchemins : 138
⊱ Localisation : Au palais de mon père

MessageSujet: Re: ∮ Anémone - A black rose in one fields stained with blood [Terminée]   Sam 26 Déc - 19:18
Merci bien monsieur Larzak ! :008:

_________________
Daughter of the lord
A black rose in one fields stained with blood
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ∮ Anémone - A black rose in one fields stained with blood [Terminée]   
Revenir en haut Aller en bas
 
∮ Anémone - A black rose in one fields stained with blood [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ϟ la vie grouille d'histoires :: ϟ Personnages Validés :: Rasetsus-
Sauter vers: